Europalestine » Antisémitisme, Les amis d'Israël

Diabolisation et délégitimation d’Israël

À chaque fois (c’est comme ça depuis 60 ans) qu’Israël agit pour à la fois défendre son existence et assurer la sécurité de ses citoyens, on observe toujours, dans les médias occidentaux et au sein de la gauche béatement et bêtement pro-palestinienne et de la nébuleuse d’ONG peuplées d’idiots utiles antisionistes, la même réaction antisémite, la même désinformation, la même propagande islamiste imbibée de haine, la même amnésie sur la vraie nature du Hamas.
La dernière crise d’hystérie anti-Israël a eu lieu lors de la tentative par des activistes turcs pro-Hamas de briser le blocus naval israélien de la bande de Gaza.
Et, comme d’habitude, les blablateux médiatiques ont repris automatiquement et sans sourciller le nom utilisé par les activistes islamistes pour désigner leur opération : «flottille de la liberté», «free Gaza».
Il faut vraiment avoir la certitude que la presse occidentale est solidement asservie à la propagande et à la vulgate islamistes pour oser proclamer sans vergogne qu’une manœuvre navale résolument motivée par la haine des Juifs a quelque chose à voir avec la liberté, cette valeur fondamentale et fondatrice de l’univers démocratique. Il suffisait pourtant d’une simple vérification pour savoir qui était à l’origine de cette randonnée d’extrémistes nazislamistes. C’est une organisation turque, l’IHH, islamiste bien sûr, donc ouvertement antisémite, qui a des liens avec Al Quaida et qui vise ni plus ni moins à détruire Israël. Il faut vraiment être d’une bonasserie à brailler pour croire et faire croire au monde que les «touristes» de la flottille arraisonnée par la marine israélienne sont de gentils militants pacifistes qui veulent porter secours aux «malheureux-palestiniens-affamés-par-l’État-Hébreu».Il y avait à bord du vaisseau principal une meute d’activistes turcs fanatisés, souhaitant le martyr, munis de barres de fer, de couteaux et d’armes à feu qui se sont rués sur les premiers soldats israéliens en en blessant sérieusement une dizaine. La riposte armée était un acte de légitime défense. Par ailleurs, ce convoi était tout, sauf humanitaire. Les médias occidentaux (incluant ceux du Québec), quand Israël est concerné, basculent dans la malhonnêteté intellectuelle et le parti-pris idéologique en persistant à désigner cette flottille de la haine comme un «convoi humanitaire». C’est de la désinformation à l’état pur. Car ce que recherchaient ces djihadistes, et ils ne s’en cachaient pas, c’était l’affrontement avec Israël dans le but évident de poursuivre la campagne islamiste de sabotage de la légitimité de l’État Hébreu. C’est pourtant bien connu que la population de Gaza est approvisionnée régulièrement, via Israël, en nourriture, en eau, en énergie, en pétrole et en médicaments. Elle ne souffre aucunement de la faim. À chaque jour, des camions chargés de tonnes de provisions et d’essence franchissent les points de passage vers Gaza. Et à chaque jour, des habitants de Gaza vont se faire soigner et traiter dans les hôpitaux israéliens. Le mythe de Gaza affamé est une arme de désinformation massive qui, malheureusement, fait des ravages dans le cerveau des journaleux, des chroniqueux, des gauchistes, des politiciens, des artistes, des intellos et des bobos benêts. Il est ahurissant de voir autant de caves occidentaux adhérer à un mensonge aussi gros, donc facilement détectable en se donnant juste un peu la peine de s’informer. Ce dont souffre la population de Gaza, ce n’est pas de faim, mais de tyrannie, celle du Hamas qui, depuis 2006, règne par la terreur, la violence et le meurtre sur la bande de Gaza. Le Hamas est une organisation terroriste, reconnue comme telle, et dont le but affiché est la destruction de l’État d’Israël. Oser parler de paix et de liberté à propos de Gaza, lorsqu’on sait que ses habitants sont opprimés par ces barbus barbares, sanguinaires et obscurantistes qui leur tiennent lieu de gouvernants, c’est vraiment d’une obscénité à vomir.
Précisons d’autre part que ce blocus est parfaitement conforme au droit international. Les terroristes du Hamas ayant expédié plus de 10,000 roquettes et missiles sur les villes israéliennes depuis 2006, il est tout à fait légitime qu’Israël prenne les moyens pour empêcher le trafic d’armes et de munitions en vue de réarmer les brigades de la terreur dans la bande de Gaza. Et il est hors de question que l’État Hébreu compte sur l’ONU pour stopper ce réarmement. Les casques bleus sont déjà présents au Sud-Liban et ils jouent les soldats d’opérette. Le Hezbollah, créature sanguinaire du régime totalitaire iranien, qui devait être désarmé (en vertu d’une résolution de l’ONU) entasse les armes lourdes dans ses bunkers sous les yeux et à la barbe des gentils onusiens. Ne nous trompons pas, cet incident, somme toute minuscule, s’inscrit dans le cadre d’une confrontation qu’on peut qualifier de planétaire, entre, d’un côté, la civilisation occidentale, fondée sur les valeurs de liberté, de dignité humaine, de démocratie et dont les racines judéo-chrétiennes ne sont pas encore entièrement oubliées (ce qu’on appelait du temps du communisme triomphant le Monde Libre) et, de l’autre côté, les forces conjuguées de l’islamonazisme qui est un totalitarisme aussi redoutable et aussi destructeur que les deux qui ont plongé le monde dans l’horreur concentrationnaire et le massacre de masse au siècle précédent, le nazisme et le communisme. Ce totalitarisme islamiste, comme les deux frères jumeaux du XXe siècle, là où il est fortement implanté comme en Iran et dans bien des parties du monde musulman, fondé sur l’exécration de l’Occident et de ses valeurs, plonge des peuples entiers dans l’obscurantisme, la barbarie et l’asservissement, voue une haine absolue aux Juifs et étend ses tentacules, par le biais de l’immigration, dans la plupart des grandes villes occidentales.
Israël, dans cette Guerre Mondiale, est le bastion le plus avancé de la civilisation occidentale. Son existence est sans cesse menacée et il a le devoir de se défendre. Et, nous, nous avons le devoir de le soutenir. Alors, comment se fait-il que la machine de propagande de l’islamonazisme soit si efficace au sein de nos élites et de nos médias? La situation ressemble beaucoup à celle qui prévalait dans les années 60-70. En ce temps-là, rappelons-le nous, il y avait une organisation mondiale qui s’appelait le Mouvement pour la Paix qui planifiait et mettait en branle, à travers le monde, d’immenses manifestations pour la Paix, mais dont la cible unique était toujours les États-Unis, jugés belliqueux à outrance, et l’Occident en général, considéré comme dangereux et agressif. Par contre, pas un seul reproche ne s’exprimait, dans ces manifs, envers l’URSS qui poursuivait pourtant une politique vigoureuse d’expansion appuyée sur un armement en progression constante. Forcément, puisque le Mouvement pour la Paix était une créature solidement assujettie au Kremlin. Le même phénomène existe aujourd’hui. La propagande islamo-palestinienne peut être efficacement relayée par une mouvance d’ONG et d’organisations pacifistes antisémites et anti-Occident, avec le soutien actif des syndicats, de la gauche, de l’extrême-gauche et de l’extrême-droite. Et cette propagande est toute entière fondée sur la haine : la haine des Juifs et la haine de l’Occident. Et comme à l’époque du Mouvement pour la Paix, les médias occidentaux diffusent, sans regard critique, sans le détachement requis, les mensonges et la désinformation préfabriqués à Téhéran, à Gaza, à Ramallah ou à Istanbul et visant à conforter et à consolider la diabolisation et la délégitimation d’Israël.
Et cette machinerie de propagande fonctionne à merveille parce qu’elle s’appuie sur une pulsion antisémite toujours présente au sein des nations occidentales et sur un vieux fond de judéophobie chrétienne. Cette dernière n’est pas de nature raciste, comme l’antisémitisme nazi, mais religieuse. Le peuple juif était vu comme un «peuple déicide» (les Juifs ont crucifié le Christ). Le fondement religieux a pratiquement disparu—l’abandon du christianisme s’étant largement répandu au Québec et en Europe— mais la judéophobie, elle, est restée enkystée dans bien des cerveaux. Je l’ai constaté et vérifié récemment à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’Amicale des Anciens Parlementaires. Lors de contacts avec mes anciens collègues, plusieurs, connaissant mes positions pro-Israël, m’ont interpelé et ont manifesté leur désaccord dans des termes qui fleuraient l’antisémitisme, ou à tout le moins la judéophobie, à plein nez. Ne nous aveuglons pas, cet incident de la «flottille de la Paix» (!!!) fait partie de la guerre multiforme (médiatique, terroriste, juridique et génocidaire) que mènent les islamonazis de l’axe Syrie-Iran-Hamas-Hezbollah-Al Quaida contre la seule démocratie du Proche-Orient, l’État d’Israël, et contre le Monde Libre.
« Les vrais fascistes, écrit Riposte Laïque, la menace numéro un dans le monde en 2010, ce sont les islamistes. Les vraies victimes potentielles, c’est d’abord Israël, que le dictateur iranien et ses alliés ont décidé de rayer de la carte. La disparition d’Israël est une première étape dans la conquête du monde que les fanatiques musulmans appellent de leurs vœux, les manifestations haineuses qui fleurissent partout dans le monde, musulman ou pas, dès qu’Israël lève le petit doigt, en témoignent. »

« Diabolisation et délégitimation d’Israël »
par Jacques Brassard
http://blogjacquesbrassard.blogspot.com/2010/06/diabolisation-et-deligitimation-disrael.html

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.

Europalestine | Le site qui pointe du doigt les mensonges et l'antisémitisme vicieux en europe, dans le monde et en palestine.